La création de ce site part du constat que 90% des cas d’insomnie récurrente ont comme cause de mauvaise habitudes de sommeil et un transfert de tous votre stress sur vos nuits. C’est, en effet, la nuit que l’on cogite le plus sur tous nos problèmes, des petits tracas du quotidien aux questions existentielles qui nous prennent aux tripes pendant des mois.

Étant moi-même un ancien insomniaque sévère, j’ai toujours été sceptique face aux thérapies « bisounoursesque ». Ces thérapies qui considère que la bienveillance consiste juste à traiter la personne comme un enfant qui a besoin d’être cajoler et rassurer en permanence. Certains vont jusqu’à exclure l’utilisation de certains mots, de peur de choquer les personnes, « les patients ».

Être un bisounours est inutile contre l’insomnie

J’ai moi-même été banni de certains groupes Facebook pour avoir dit qu’il fallait voir la lutte contre l’insomnie comme une bataille. On m’a reproché de perturber le bien-être des personnes souffrantes à travers des « comparaisons guerrières ». Eh bien, oui ! Continuez de souffrir, mais moi et les quelques personnes que j’ai entrainé avec moi dans l’exclusion de ce groupe avons refusé le statut de « personnes en souffrance ». Nous autres avons regagné notre qualité de vie en regagnant notre sommeil à la force de notre volonté et de notre discipline. Est ce que ça veut dire que je n’étais pas bienveillant ? Bien sûr que non, je ne passais pas mon temps à les brosser dans le sens du poil, mais le boulot, au moins, était réellement fait, et gratuitement. C’est ça la bienveillance.

Je n’ai jamais voulu qu’on me considère comme autre chose qu’une personne en pleine possession de ses moyens et de ses capacités mentales. Je n’avais pas besoin qu’on me dorlote et qu’on me caresse dans le sens du poil, je voulais que quelqu’un me propose une solution utile, quitte à me bousculer un peu.

Comment faire confiance à quelqu’un qui vous promet que vous aller sortir de cette mauvaise passe sans devoir sortir de votre zone de confort. Après tout ça se saurait si on n’évoluait vers un meilleur nous-même qu’avec des mots doux. D’ailleurs on ne peut que acter l’échec de la thérapie des bisounours face à la recrudescence de l’insomnie.

Les coachs, naturopathes, pseudo-psychologues, les maîtres bisounours se multiplient. L’insomnie, elle, prospère.

Moi-même je ne suis pas psychologue, encore moins psychiatre, je ne me prétend pas thérapeute ou gourou, je ne suis pas la pour vous dire comment vivre votre vie, par contre je peux vous montrer comment mieux gérer votre anxiété et éviter qu’il n’envahisse vos nuits, car c’est la le début d’un cercle vicieux qui peut vous emmener très très bas.

J’essaie simplement de vous transmettre au pire l’art de s’en foutre, au mieux le pouvoir colossal de la volonté. Le tout à travers des articles sur les habitudes, la nutrition, l’état d’esprit à adopter, le sport, la philosophie et bien d’autres sujets. Tout ça dans le but de ne plus avoir l’impression de vivre dans un brouillard permanent.

insomnie-libération

 

Alors je ne peux pas vous proposer de solution magique pour redevenir libre de tout ce stress et retrouver votre qualité de vie. Mais vous pouvez commencer par savoir où est-ce que vous en êtes sur votre insomnie en remplissant ce petit questionnaire. Vous recevrez les résultats par mail avec un second questionnaire pour poser un diagnostic personnalisé complet sur votre insomnie et la fatigue qui en découle. À vous d’agir.